Retour au menu des oeuvres

Andreas Schweigl
(Brno, 1735 - Brno, 1812)

Ange
vers 1760

Bois doré
Brno, Musée de la ville de Brno

Voir l'oeuvre au format plein écran

A Znojmo, le duo monumental d'anges appartenant à l'origine à la décoration sculpturale de l'église des frères mineurs et n'existant aujourd'hui qu'à l'état fragmentaire, fait partie de l'œuvre tardive de Heinz. Les sculptures où la polychromie et la dorure des habits et des ailes sont conservées gardent toujours leur force expressive issue de l'imagination créatrice du sculpteur, malgré la perte du lien avec le retable d'autel.

Dans ces deux figures angéliques, l'accent est fortement porté sur ce mouvement. Heinz forma les corps solides et athlétiques des anges avec des mouvements sobres et pleinement authentiques. Dans la figure de gauche, la composition s'ouvre vers l'espace grâce à un geste du bras droit, tandis que la figure opposée est conçue dans un schéma de composition plus serré. Les draperies couvrent à moitié les sculptures, tout en se soumettant entièrement à leur forme et respectent les corps sans se faire valoir elles-mêmes dans un mouvement dynamique. Les ailes puissantes dépliées, sculptées avec virtuosité, enrichissent visiblement ces figures angéliques, tout en représentant un lien indispensable entre elles. Une certaine atténuation de leur vivacité, exigée par les grandes dimensions des statues se manifeste dans la suppression des détails du modelé, sensible aussi dans la stylisation des belles têtes. Heinz opta pour un coup de ciseau précis, créant un arrangement compliqué de la frisure allant jusqu'au raffinement décoratif. Dans les visages, le modelé marqué du nez, des arcades sourcilières et du menton spécialement personnalisé sont mis en valeur.

Les anges sculptés, lors de leur placement d'origine sur un autel transporté plus tard dans l'église Sainte-Elisabeth à Znojmo, devaient produire sans doute une forte impression.