Document sans nom

Dessins italiensObjets extra-européens



21/54
 
 
Oeuvre précédente       Oeuvre suivante
Gustave CAILLEBOTTE (Paris, 1848 - Gennevilliers, 1894)
Le Pont de l'Europe
1876
Huile sur toile
33 x 45 cm
Acquis en 1962

Elève de Léon Bonnat, Gustave Caillebotte participe à la deuxième exposition impressionniste dès 1876. Comme ses amis impressionnistes, il est fasciné par la simplicité des sujets modernes et de plein air. Sa personnalité s'affirmera avec ses fameuses vues de Paris. Le tableau de Rennes fait partie d'un ensemble de six esquisses, études pour le Pont de l'Europe, peint en 1876 (Genève, musée du Petit Palais). L'artiste a ici choisi de représenter un quartier entièrement remodelé, celui de l'Europe, en cette fin du XIXe siècle. Le pont, construit entre 1865 et 1868, est à ce moment un lieu privilégié des promeneurs, où toutes les catégories sociales se côtoient, viennent admirer d'un point de vue unique la gare Saint-Lazare. Caillebotte organise sa composition autour de la structure métallique, symbole de modernité, occupant une grande partie de l'oeuvre. La perspective s'organise autour de deux points de fuite : le premier au-dessus du groupe des flâneurs à peine esquissé et le second au-dessus de la tête de l'ouvrier en blouse grise à droite. L'oeil du spectateur oscille entre surface et profondeur. Ce va-et-vient visuel entre le personnage de droite et le point de fuite au-dessus des promeneurs renforce la structure en X de la composition. Sur cette esquisse, le groupe des promeneurs, masse informe, apparait à peine dans la lumière éclatante. L'oeuvre achevée révélera l'identité du couple : Caillebotte lui-même en compagnie de son amie, Mme Hagen.