Emile Bernard,
l'Arbre jaune