ExpositionsConférences





Play Time, Le droit à la paresse

27 septembre - 30 novembre

PLAY TIME,
Le droit à la paresse


Dans le cadre des Ateliers de Rennes - biennale d'art contemporain, organisée par Art Norac.


PLAY TIME, 4e édition des Ateliers de Rennes - biennale d'art contemporain aborde respectivement de manière ludique les questions du jeu, du travail et de la paresse dans trois expositions collectives dont le commissariat est assurée par Zoë Gray à la Halle de la Courrouze, au Frac Bretagne et au musée des beaux-arts de Rennes, et six expositions associées à Rennes, Brest et Quimper. Mêlant artistes émergents et reconnus,français et étrangers, oeuvres existantes et nouvelles productions, tous médias confondus, PLAY TIME est ouvert à tous, amateurs et familles, connaisseurs et néophytes.


Guide du visiteur


www.lesateliersderennes.fr


> Kiosque République - Point information
Situé Place de la République, entre les deux sorties de métro, ce kiosque nouveau genre est destiné à tous les curieux de la biennale.

Cosima von Bonin - Idler #124 (The Passive Aggressive Version) - 2011 © Lamay Photo - Courtesy Artiste et Petzel Gallery, New York

 

 

Jusepe de Ribera, Le premier Apostolado

7 novembre - 8 février

Jusepe de Ribera, Le premier Apostolado

Acquise en janvier 2014 par le musée des beaux-arts de Rennes, l'oeuvre Saint Jude Thaddée, peinte par Jusepe de Ribera (1591-1652), réunit autour d'elle quatre autres apôtres : Saint Matthieu, Saint Thomas, Saint Jacques le mineur et Saint Jean l'Évangéliste, auxquels s'ajoute un Christ bénissant. Cette série d'apôtres appartient à un collège apostolique (Apostolado) qui représente indépendamment les douze apôtres à mi-corps, parfois accompagnés du Christ.


Coproduction musée des beaux-arts de Strasbourg.


Catalogue

 

Jusepe de Ribera - Saint Jude Thaddée (détail) - huile sur toile © MBA, Rennes / Jean-Manuel Salingue

 

Carole Rivalin

 

Carole Rivalin


L'artiste, Carole Rivalin (ancienne élève de l'EESAB et directrice de l'école des beaux-arts de Cholet) a conçu pour l'escalier du patio un mur peint qui magnifiera cet espace. Abstrait au premier abord, il peut évoquer un léger rideau qui se plisse et se déploie sur la surface du mur. Ce projet s'inscrit dans une tradition du décor peint dans les musées qui va de Puvis de Chavanne à Lyon jusqu'à Sol Lewitt à Amiens.
Cette oeuvre pérenne s'inscrit également dans le projet du musée de développer ses collections autour de l'art construit.

 ©  JENN - dessin mural, aux feutres posca - Carole RIVALIN - simulation Romain Baro, janvier 2014

 

Abstraction/figuration
oeuvres du Centre national des arts plastqiues

29 mars - 31 décembre

Abstraction/figuration
oeuvres du Centre national des arts plastiques

Un ensemble d'une quarantaine d'œuvres vont venir enrichir la collection du musée grâce à un dépôt exceptionnel du Centre national des arts plastiques qui acquière depuis 1877 des œuvres auprès des artistes vivants et les dépose dans les institutions publiques et les musées.
Ce dépôt concerne essentiellement la collection moderne et contemporaine selon différents axes déjà présents au musée comme l'art cinétique, l'abstraction géométrique et l'art construit mais également la peinture figurative.

Liste des artistes exposés au sein du musée :

RDC :

  • Bernard Piffaretti
  • Ida Tursic & Wilfried Mille
  • Antoine Perrot
  • Marielle Paul
  • Shirley Jaffe (pas dépôt du FNAC, vient s'ajouter à l'accrochage)
  • Stéphane Bordarier
  • Francis Baudevin
  • Franck Chalendard
  • François Perrodin
  • Philippe Cognée
  • Jean-Claude Ruggirello (coll° permanente)
  • Max Bill

 

1er étage

  • Damien Mazières
  • Claude Benthley
  • John Tremblay
  • John M. Armleder
  • Dominique Dehais
  • Peter Halley
  • Véronique Verstraete
  • Gary Hume
  • Marcelle Cahn
  • Vera Molnar
  • Farah Atassi
  • Yves Belorgey
  • Alain Declercq
  • Loïc Raguenes
  • Martha Boto
  • Jesus Rafael Soto
  • Hugo Demarco
  • Francisco Sobrino
  • Gregorio Vardanega
  • Nino Calos

 

 

Cabinet de curiosités :

Le temps des libertinages

13 juin - 4 janv 2015

Cabinet de curiosités :

Le temps des libertinages

Christophe-Paul de Robien possédait dans son cabinet douze objets érotiques dont certains qualifiés d'obscènes dans les inventaires. Il s'agit là de peu de chose pour en faire un érotomane, mais c'est plus que ce que possédait Caylus ou Calvet à la même époque.
Cette exposition accompagnant la réouverture du cabinet de curiosités tentera de remettre dans son contexte les objets érotiques de Robien à partir d'autres objets qui lui sont contemporains : des raretés venues de Guimet, du Louvre et des Arts décoratifs délimiteront les contours d'un érotisme longtemps occulté parmi les collections d'amateurs que la seconde moitié du XVIIIème polarisera entre bon gout et vulgarité.

 

Télécharger la bibliographie complète