Christophe-Paul, marquis de Robien, chevalier, sire et baron de Kaër, vicomte de Plaintel et autres lieux, est né à Robien, près de Quintin, le 4 novembre 1698. Aussi érudit que puissant (il est président à mortier au Parlement de Bretagne à l'âge de vingt-six ans), il rêve de fonder une académie des sciences et belles lettres, projet qui ne pourra aboutir.

Robien organise des fouilles, fait exécuter des dessins et des relevés et rédige une Description historique et topographique de la Bretagne, restée inédite. Il se consacre au développement de son cabinet de curiosités, bientôt connu dans toute l'Europe. C'est avant tout les raretés produites par la nature, plantes, minéraux, insectes et coquilles qui feront la réputation de ce cabinet auprès de ses contemporains. On y trouvait aussi des objets d'art, des vestiges archéologiques et des curiosités exotiques. Une collection de peintures et surtout de dessins complétait l'ensemble. A sa mort en 1756, son cabinet devient la propriété de son fils Paul-Christophe. Emigré en 1791, celui-ci abandonne la collection de son père aux commissaires de saisie.

Gravure de Bachelou,
Portrait de Christophe-Paul de Robien
Collection Musée de Bretagne, Rennes
Fermer la fenêtre